Albertville

jeudi 25.12.2014, 14:00

Les bons plans pour skier pas loin et pas cher

Comment profiter de la montagne et de ses pistes enneigées quand on est albertvillois et que l'on est pas la première cible des stations.

Réductions, navettes, package à la journée, tour d'horizon des offres intéressantes à destination de ceux qui vivent loin des téléskis.
Il y a peu, à l'occasion de la journée Neige et Glace le 6 décembre, Albertville s'affirmait comme "la station au pied des montagnes". Mais qu'en est-il vraiment ? Le ski est-il un sport accessible en termes de tarifs et de transport pour la population de la cité olympique ?
Quand on s'intéresse aux stations les plus proches de la sous-préfecture (à moins d'une heure de trajet), il existe pratiquement partout des offres à la journée pour skier moins cher. Car mine de rien un forfait de ski pour un adulte dont l'âge ne donne pas le droit à une réduction oscille entre 30 et 40 euros.

Les samedis à 19 euros
Le tarif le plus alléchant est sans consteste celui de la station d'Ugine, les Rafforts, avec un ticket de 2 euros la journée et 17 euros à l'année pour un adulte. Mais elle ne propose que 3 pistes, ouvertes les mercredis, samedis et dimanche. La station du Val de Tamié (Seythenex) est aussi très avantageuse avec un forfait pour deux jours consécutifs à 26 euros les deux jours, donnant aussi accès aux stations de la Sambuy et Montmin.
Reste que située à moins de 1 000 mètres d'altitude avec 6 pistes (20 km), la station de Savoie offre un domaine skiable limité.
Pour ceux qui sont à la recherche d'une étendue skiable plus vaste, l'espace Diamant (192 km de pistes s'étendant sur les Saisies, Notre-Dame-de-Bellecombe, Crest-Volant et Praz-sur-Arly) propose des forfaits à 19 euros les samedis avec la carte de réduction Easy (sur les Saisies) et blanche (sur Crest-Volant, adhésion sur internet) dont le prix est de 10 euros. Une réduction de près de 50 % pour une journée traditionnellement moins chargée sur les pistes du fait du chassé-croisé dans les locations. Un tout petit peu au dessus, Valmorel (165 km de piste avec Saint-François-Longchamp) propose le forfait du samedi à -50 % et celui du dimanche à - 40 % (sauf pendant les vacances scolaires) si vous l'achetez en ligne sur valmopass.com.
Sachant que le tarif normal du forfait s'élève à 42,40 euros. Pour la station de la Tarentaise, pas non plus de navette depuis Albertville, mais à partir de La Léchère.

Des cartes de réduction
Si on ne veut pas skier le week-end, il existe aussi des promotions pour les autres jours. Ça peut valoir le coup aussi de tenter sa chance toujours sur valmopass.com pour des ventes flash qui offrent le forfait à 20 euros la journée chaque mardi à partir du 6 janvier. Il n'y a que 40 forfaits mis en ligne à chaque vente, donc pour les moins vernis, mieux vaut utiliser les possibilités de la carte blanche qui permet d'aller skier avec un rabais de 20 à 30 % sur le forfait (30,50 euros en tarif normal) sur l'espace Val d'Arly (Crest-Volant, Notre-Dame-de-Bellecombe-Flumet et Praz-sur-Arly). Une offre valable pendant les vacances scolaires, ce qui n'est pas toujours le cas. Pour sa part, la carte easy propose une réduction de 20  % sur le domaine des Saisies (77 km de pistes) deux jours par semaine quel que soit le jour (38,10 euros en tarif normal). Et au bout de 6 sorties vous aurez même droit à une entrée gratuite au centre aqualudique du Signal. Si vous aimez le Beaufortain, la station d'Arêches (50 km de piste) est associée à bon nombre de commerçants d'Albertville où vous pouvez récupérer un ticket "duo-trio" qui vous donne droit au deuxième forfait à moitié prix et au troisième gratuit. Et parce que dans la vallée du Doron, l'environnement ça compte, vous pouvez bénéficier d'un forfait avantageux si vous covoiturez (20 euros s'il y a quatre personnes dans la voiture au lieu de 25,75 euros si vous n'êtes que deux).

Transport gratis
Pour ceux, qui préfèrent le car à la voiture particulière, la navette depuis Albertville est gratuite quand vous achetez votre forfait pour Arêches. Des skibus gratuits existent également entre la cité olympique, mais aussi Gilly et Ugine en direction de Crest-Volant et de Notre-Dame-de-Bellecombe pendant les vacances scolaires. Celle des Saisies est en revanche payante. Pour Valmorel comme Val Tamié, il n'existe pas de navette.
De quoi profiter dans les meilleures conditions du ski et de la neige quand celle-ci voudra bien tomber un peu plus qu'en ce moment.

VIRGINIE PASCASE

Journal La Savoie
« Rapprocher la population des activités de sport d'hiver »

Trois questions à Vincent Rolland, premier adjoint d'Albertville et président de Savoie Mont-Blanc sur le positionnement de la cité olympique par rapport à la pratique du ski par ses habitants.
Lors de Neige et Glace le slogan était Albertville station au pied des montages. Est-ce un voeu pieu ou une réalité en devenir ?
Il faut être raisonnable. L'idée c'est qu'Albertville est au coeur du plus beau et du plus grand espace de ski au monde et que la ville peut et doit vivre au rythme des activités qui l'entourent. L'objectif est de rapprocher les activités de sport d'hiver de la population albertvilloise et d'offrir la possibilité à la population de profiter des bienfaits des sports de montagne. D'ailleurs, la population de proximité est un axe de communication pour Savoie Mont-Blanc. Elle est parmi les priorités des stations de sport d'hiver : moins loin, moins longtemps mais plus souvent.
Peut-on imaginer un jour un téléphérique entre Albertville et une station proche comme on l'a entre Bourg-Saint-Maurice et les Arcs ?
Cela me paraît difficile. Je sais que le Scot le permet. Il envisage la possibilité de relier les points hauts et les points bas du côté d'Ugine et La Bâthie, mais ce n'est pas Albertville. Ce n'est pas un projet envisageable à moyen terme. Aujourd'hui, il n'y a rien de concret. Il y a une idée, on ne peut pas s'interdire d'avoir une idée.
Nous, ce que nous avons proposé durant Neige et Glace, ce sont des partenariats avec les stations de ski qui ont offert des forfaits et avec des associations dont les membres sont accompagnés pour la pratique du ski. Il y avait la présentation d'un foisonnement de mesures qui offrent des facilités pour profiter des sports d'hiver.
La proximité donne envie de faire du ski souvent. Or même un forfait a prix réduit le samedi équivaut à 19 euros. Le ski ne reste-t-il pas un luxe pour les Albertvillois ?
Il y a une comparaison aisée. Un match de foot à Geoffroy Guichard coûte 40 euros la place pour un match d'1 h 30 que vous soyez enfant ou adulte. Si vous êtes un fondu de ski, vous commencez à 9 heures et finissez à 16 h 30, vous en avez pour 20-25 euros. Un télésiège, ça coûte 7 millions d'euros et il faut l'amortir en quatre mois. C'est une activité onéreuse, mais elle l'est beaucoup moins que certains sports populaires. Le ski n'a pas toujours à rougir. Les stations des environs d'Albertville et les sociétés de remontées mécaniques sont des sociétés qui dégagent des bénéfices élevés.

V. P.


Un rendez-vous : Neige et Glace

Neige et Glace, manifestation qui a eu lieu pour la première fois le 6 décembre à Albertville sera étoffée l'an prochain au vu du succès rencontré cette année, assure Jean-François Brugnon, adjoint aux sports et à la jeunesse de la cité olympique. « On a fait venir les stations de ski des environs pour expliquer leur politique de prix modéré et les clubs de ski pour montrer comment aller au ski en toute convivialité et à des tarifs intéressants ». Les clubs locaux comme le Club alpin français ont en effet la possibilité d'emmener les gens avec un encadrement adapté.
S'ajoute à cela la politique de la Ville en faveur des écoles primaires visant à emmener les enfants six fois par an au ski. « En sachant que l'obligation de l'application des nouveaux rythmes scolaires a pas mal perturbé cette mise en place. Mais, on y est arrivé », souligne l'adjoint aux sports et à la jeunesse.
L'objectif de Neige et Glace n'est pas de réinventer ce qui existe, mais de faire connaître aux Albertvillois ce qui existe. Il y a des offres attractives complètement méconnues. Par ailleurs, la municipalité est en train de réfléchir à nouer de nouveaux partenariats pour favoriser encore la pratique du ski par les habitants.
Rendez-vous l'an prochain pour les amateurs de ski.
V. P.

Réagissez sur Facebook

Vos réactions

Pour réagir à cet article :

  • introduisez votre nom d'utilisateur
  • rédigez votre commentaire
  • postez
Default page


Audaxis, l'esprit libre
Audaxis - L'esprit Libre

14, rue du Sec Arembault
59002 Lille Cedex
lasavoie.fr
Le site de La Savoie