Albertville

|Combe de Savoie|

jeudi 01.01.2015, 14:00

23 000 euros pour deux enfants... la commune de Grignon dit stop au service bébébus

La mutualisation des services pour faire des économies d'échelles à parfois ses revers. Le service petite enfance de la CCHCS fonctionne autour de microcrèches et d'un Bébébus (mode de garde itinérant).

Les enfants ne restent pas dans le bus mais dans des locaux mis en place par les communes. Le Bébébus ne sert qu'à déplacer le matériel. À Grignon le coût est exorbitant. « Avant l'instauration du Bébébus, nous avions prêté aux assistantes maternelles de Grignon la petite salle polyvalente. Dès la mise en place du nouveau système, nous avions signé une convention qui précisait que dès qu'une nouvelle structure s'installerait, l'association ne bénéficierait plus de ce local. Au niveau du BBbus, aujourd'hui, cela nous coûte 12000  euros rien que pour la microcrèche de Frontenex (le système est basé sur une entente qui comprend le Bébébus et la microcrèche) ou aucun enfant de Grignon ne va, et 6000 euros reversés à la CCHCS pour le bébébus dont profitent 2 enfants. À cela il faut rajouter les charges à hauteur de 5000 euros puisque l'on chauffe en permanence ce local alors qu'il n'est utilisé que 12 heures par semaines soit 23.000 euros pour 2 enfants » précise Françoise Marchand, 4e adjointe de la commune.
La municipalité a donc mis en place, en mairie, un questionnaire pour connaître les besoins et désir des familles sur les structures souhaitées pour la petite enfance. Deux assistantes maternelles ont alors contacté la mairie pour ouvrir une Maison d'Assistante Maternelle du lundi au vendredi (8h-18h) avec des ateliers pour les parents le samedi après-midi. « Il s'agit là d'une garderie collective non plus un jour par semaine mais la semaine entière. Cette MAM ou l'on pratique la pédagogie Montessori nous semble donc la meilleure solution. Nous avons contacté la CCHCS mi-novembre et nous avons rencontré les élus mi-décembre pour leur indiquer notre intention de gérer la petite enfance en interne ».

La CCHCS surprise par cette décision
À la CCHCS, Elisabeth REY, vice-présidente chargée de la jeunesse indique « Il n'y a aucune décision prise de notre côté pour l'instant. C'est toujours en négociation. On se rend compte que les décisions ont été prises de façon unilatérale. Dans le mois de janvier on va réunir la commission jeunesse avec toutes les parties concernées et l'on va trancher là-dessus. L'article que l'on a lu dans la Savoie nous a quelque peu surpris, on ne s'attendait pas à ça. Pour tout vous dire une réunion était prévue le 30 décembre et nous l'avons annulée vu les circonstances ».

E.L.


Journal La Savoie
Réagissez sur Facebook

Vos réactions

Pour réagir à cet article :

  • introduisez votre nom d'utilisateur
  • rédigez votre commentaire
  • postez
Default page


Audaxis, l'esprit libre
Audaxis - L'esprit Libre

14, rue du Sec Arembault
59002 Lille Cedex
lasavoie.fr
Le site de La Savoie