Albertville

jeudi 01.01.2015, 14:00

Le plus ancien poissonnier de France vend sur le marché depuis 40 ans

Seul poissonnier à travailler seul, Jean-Pierre Sallin a commencé avec une balance à aiguille et du poisson qu'il allait cherché à Lyon. Seul poissonnier à travailler seul, Jean-Pierre Sallin a commencé avec une balance à aiguille et du poisson qu'il allait cherché à Lyon.

Il a le commerce dans la peau, toujours un petit mot ou un geste commercial pour ses clients albertvillois qui ne tarissent pas d'éloges à son endroit.

Il vend du poisson depuis 43 ans et se dit le plus vieux poissonnier de France.
Il est 7h30, le 24 décembre sur le marché d'Albertville, place Borrel et les clients défilent devant le camion de Jean-Pierre Sallin, poissonnier. « Je sais par coeur ce que mes clients vont m'acheter », s'enorgueillit le commerçant. Tout juste demande-t-il la quantité désirée avant de les servir, avec toujours un bon mot au passage et, parce que ça ne gâte rien, un petit arrondi sur les centimes.
Le poissonnier est sur le marché de la cité olympique depuis 1974. Et il y a plus de 43 ans qu'il a endossé son tablier et ses bottes vendant saumon, huîtres, merlan... Alors de là, à se prétendre le plus vieux poissonnier de France, il n'y a qu'un pas que le quinquagénaire n'hésite pas à franchir. D'ailleurs, il ajoute sans ciller qu'il est aussi celui qui vend le poisson le plus loin de la mer puisqu'il promène son camion jusque Val d'Isère, à Méribel.
Il a commencé avec son père et son frère à 14 ans. Depuis son frère a opté pour une autre carrière et lui est resté.
« C'est la liberté. Je pars le matin avec mon camion et je reviens le soir. Je mange avec des gens différents tous les midis. Et j'ai mes week-ends », avoue-t-il enthousiaste. Pourtant ses horaires ne sont pas de tout repos. Chaque nuit, il est livré par son fournisseur sur les coups de 1 heure ou 2 heures du matin. Après, il entame la préparation du poisson (l'écailler, le vide, faire l'étalage, mettre la glace) et puis prend la route. Il habite l'Ain à Belley, à à peine 1 km de la frontière avec la Savoie. Il lui faut une heure pour venir à Albertville et 2h30 pour Val d'Isère. Les kilomètres ne lui font pas peur. Quand il n'a pas vendu tout son poisson, il parcourt les villages pour écouler sa marchandise.
Car pour Jean-Pierre Sallin, la qualité c'est sacré. Impossible de mettre au frigo ce qu'il n'a pas réussi à vendre la veille. Le poisson ça doit être frais. « Tout ce qui n'est pas beau, je le rends. Si ça a un ou deux jours de trop. Mes fournisseurs le savent et ils ne me vendent que de la qualité », affirme le commerçant ambulant.
S'il n'a jamais voulu s'installer en boutique, c'est pour cette raison. Et puis, ce n'est pas trop son genre de rester là à attendre le client, il préfère aller le chercher. « Une boutique, on a moins de liberté », estime le poissonnier.
Finalement, la vie ne lui a pas donné tort. Les villes qui disposent encore de poissonnerie ne sont pas légion. « Celle d'Albertville a disparu depuis plus de 30 ans, se souvient le vendeur. Et celle de Chambéry est en passe de l'être ».
Il faut dire que les choses ont bien changé. « Avant, on n'était pas nombreux. Il n'y avait pas toutes ses grandes surfaces », reconnaît le patron de la poissonnerie Bugiste. Il a également connu une époque où le poisson n'était pas un produit de luxe. « C'était beaucoup moins cher que la viande. C'est devenu cher, il y a une quinzaine d'années », souligne l'infatigable commerçant. Qui dit luxe dit exigence des clients, qui ne supportent plus la moindre arrête et encore moins de gratter les moules, désormais prêtes à cuire. Mais, Jean-Pierre Sallin ne s'en offusque pas. Il en plaisante avec ses clients. Il aime son métier et le contact avec les consommateurs.
Pas étonnant qu'une de ses clientèles le surnomme le "poissonnier gentleman".

VIRGINIE PASCASE

Journal La Savoie
Réagissez sur Facebook

Vos réactions

Pour réagir à cet article :

  • introduisez votre nom d'utilisateur
  • rédigez votre commentaire
  • postez
Default page


Audaxis, l'esprit libre
Audaxis - L'esprit Libre

14, rue du Sec Arembault
59002 Lille Cedex
lasavoie.fr
Le site de La Savoie