Albertville

jeudi 08.01.2015, 14:00

Trier moins, c'est plus écologique et davantage économique !

Au centre de tri, une fois triés, les déchets sont réunis par nature (cannettes, bidons de lessive...) pour être mis en balle par matériau et envoyer dans la filière de recyclage. Crédit : Laurent Beaumont Au centre de tri, une fois triés, les déchets sont réunis par nature (cannettes, bidons de lessive...) pour être mis en balle par matériau et envoyer dans la filière de recyclage. Crédit : Laurent Beaumont

Aussi étonnant que cela puisse paraître, la CoRAL n'a rien trouvé de mieux pour améliorer la qualité et la quantité de déchets triés que de demander aux usagers d'en faire moins.

Depuis le 5 décembre, déchets en plastique et papiers partagent le même bac : le jaune. Exit le bleu.
Certains s'étonnent de ce choix. En 2015, les ménages n'auront plus à séparer le papier des plastiques dans leurs poubelles. Le tri se simplifie. Une régression ? Loin de là. Le constat fait depuis plusieurs années par la CoRAL est que 50 % des personnes qui trient leurs déchets le font mal. Cela entraîne donc du refus de tri, les déchets dans ce cas sont envoyés à l'incinérateur. C'est le cas des papiers mis par inadvertance dans la poubelle jaune. Car, selon la semaine (collecte des bacs jaune ou des bleus), la chaîne au centre de tri était configurée différemment en fonction de la nature des déchets triés et tout ce qui ne coïncide pas est mis de côté pour être incinéré.

Plus et mieux de tri
Or, l'incinération des déchets est ce qui coûte le plus cher. En 2013, 3 % des déchets provenant du bac bleu étaient refusés contre 25 % du bac jaune. L'objectif est d'atteindre 12 % de refus de tri à l'avenir. Inutile de dire que la situation pouvait être améliorée. D'autant que plus on a de refus de tri, moins on a de subvention de la part d'Eco-emballages. Passer en multi flux (un seul bac jaune), comme ce que met en place la CoRAL, devrait engendrer des économies sur la collecte, en diminuant le nombre de tournée (le papier étant lourd mais peu volumineux), mais aussi d'augmenter les subventions perçues. Outre le recul du refus de tri, la simplification du process devrait générer de nouveaux adeptes. Car, on l'oublie mais il y a encore des gens qui ne se sont pas mis au tri sélectif. Comme le déplore Michel Rota, le vice-président aux déchets de la CoRAL « dans nos ordures ménagères, on a quand même du verre ». Ce dernier estime à 20 % de ménages en plus qui pourraient se convertir au tri grâce au passage au seul bac jaune. Encore un moyen d'augmenter la subvention d'Eco-emballages.
En effet, celle-ci réalise régulièrement des tests (18 par an) pour examiner la quantité et la qualité des déchets triés et en fonction des résultats déterminer la somme qu'elle versera à la collectivité.

Développer le recyclage
Au-delà de l'aspect économique non négligeable, puisque les subventions pèsent lourd dans le budget des déchets, et que les taux de la taxe d'enlèvement des ordures ménagères n'ont pas augmenté depuis 2010, il y a l'aspect écologique. Un tri meilleur favorisera un rachat des déchets par les filières de matériau. Sur les 14 800 tonnes de déchets collectés hors de la déchetterie, 26 % sont d'ores et déjà recyclés En parlant de recyclage, les anciens conteneurs (le bac bleu) seront récupérés et réutilisé pour servir de bacs verts après changement du couvercle..
Avec le nouveau système mis en place en 2015, le tri entre le plastique et le papier sera réalisé par des professionnels, qui ne risqueront pas de se tromper. Et pas d'inquiétude, le papier ne risque pas d'être plus sale qu'il ne l'était déjà comme s'en inquiètent certains usagers. Cette organisation va d'ailleurs dans le sens des nouvelles consignes de tri au niveau national où, dans quelques années, tous les plastiques seront triés, y compris les films et les barquettes. On évite ainsi des erreurs qui auraient pu se multiplier. Grâce à cette modification, l'effectif du centre de tri passe de 13 à 21 agents (hausse qui correspond également à l'intégration des déchets de la Maurienne).
Car une bonne nouvelle c'est que que système de bac unique pour le tri est institué également chez nos voisins : la région de Chambéry, Aix-les-bains et la Maurienne. Une harmonisation intéressante pour les gens qui déménagent au sein de la Savoie.
Chaque foyer de la CoRAL a dû recevoir dans sa boîte aux lettres les nouvelles directives pour trier ainsi que le Guide du tri actualisé. Une campagne de communication qui va permettre, espère le vice-président de la CoRAL de remotiver les usagers sur le tri et pourquoi pas de faire de nouveaux convertis.

VIRGINIE PASCASE

Contact animateur de tri : 04 79 10 03 68 ou animateursdutri@coral.fr

Journal La Savoie
Réagissez sur Facebook

Vos réactions

Pour réagir à cet article :

  • introduisez votre nom d'utilisateur
  • rédigez votre commentaire
  • postez
Default page


Audaxis, l'esprit libre
Audaxis - L'esprit Libre

14, rue du Sec Arembault
59002 Lille Cedex
lasavoie.fr
Le site de La Savoie