Albertville

jeudi 22.01.2015, 14:00

La liberté d'expression au coeur des préoccupations

Les Amis du cinéma, l'ADAC, le Grand bivouac et de nombreux partenaires permettront la réussite d'une soirée ou près de 1000 spectateurs sont attendus. Les Amis du cinéma, l'ADAC, le Grand bivouac et de nombreux partenaires permettront la réussite d'une soirée ou près de 1000 spectateurs sont attendus.

Le lundi 2 février, à 20h, le Dôme théâtre accueillera un événement exceptionnel. Sous l'impulsion d'un collectif associatif, 1 000 spectateurs sont attendus pour une soirée spécial Charlie.


En attaquant Charlie Hebdo, les terroristes ont, au-delà la barbarie, commis un crime de lèse-majesté contre le droit d'expression et la liberté.
Soucieuses d'afficher leur attachement à des valeurs qu'elles défendent tout au long de l'année, plusieurs associations se sont jointes pour proposer une affiche inédite : après de courtes interventions sur la scène du Dôme, deux films seront projetés dans les salles de cinéma : "C'est dur d'être aimé par des cons" et "Caricaturistes : fantassins de la liberté". Marc Reppelin, président des "Amis du cinéma", s'est réjoui de constater que ses collègues de l'associatif avaient répondu aussi vite et dans le même sens lorsqu'il s'est agi d'élaborer cette soirée : « Si on ne se mobilise pas pour cette cause, c'est notre culture qui sera mise à mal, baisser les bras, ce serait renoncer et se soumettre ».
Fabienne Chognard, directrice du Dôme Théâtre ajouta qu'il fallait être vigilant : « Dans nos métiers, nous défendons des choses qui ont un sens et font appel à la pensée, à la réflexion. Nous ne sommes pas seulement là pour divertir. La parole des artistes peut déranger, mais c'est notre devoir de la défendre. Le principe même de notre action est de questionner ! » Marie-France Petit-Louppe, présidente de l'Adac, Association pour le Développement d'Albertville et de son territoire par la Culture, a renchéri, affirmant que la culture était indissociable de la liberté d'expression, et de citer Voltaire pour résumer la situation : «  Je ne suis pas d'accord avec ce que vous dites mais je me battrai jusqu'au bout pour que vous puissiez l'exprimer » Le Grand Bivouac, par l'intermédiaire de son directeur Bruno Van Den Driessche partenaire de cette soirée, livra qu'en ces temps troublés  : « Il était plus que jamais important d'aller à la rencontre de l'autre, quelle que soit sa culture, son origine ou sa religion  ».
Après les projections, les discussions pourront reprendre de manière informelle dans le hall du Dôme théâtre avec vin chaud et thé à la menthe offert pour désaltérer les participants. A noter que pendant toute cette soirée, Million, le dessinateur du Dauphiné Libéré et Ness, celui de La Savoie, réaliseront un dessin. Les places, à 10 euros (5 en demi-tarif) sont déjà en vente. « Les gens, précisa Yves Méjean, directeur des cinémas , pourront aussi donner plus. Les recettes seront reversées à Presse et Pluralisme, opération Charlie Hebdo... » L'occasion de faire un beau geste tout en passant une soirée aussi conviviale qu'instructive.

J.F.


Journal La Savoie
Réagissez sur Facebook

Vos réactions

Pour réagir à cet article :

  • introduisez votre nom d'utilisateur
  • rédigez votre commentaire
  • postez
Default page


Audaxis, l'esprit libre
Audaxis - L'esprit Libre

14, rue du Sec Arembault
59002 Lille Cedex
lasavoie.fr
Le site de La Savoie