Albertville

|La Bâthie|

jeudi 29.01.2015, 14:00

Avalanche : venue du froid, elle habille chaud et résistant les pros de la neige et du ski

Jonas Herry, fils de la fondatrice canadienne d'Avalanche et Christian Policand habillent depuis bien longtemps, pour longtemps et chaudement les pros de la neige et du ski. Une entreprise en pleine forme. Jonas Herry, fils de la fondatrice canadienne d'Avalanche et Christian Policand habillent depuis bien longtemps, pour longtemps et chaudement les pros de la neige et du ski. Une entreprise en pleine forme.

À la question de connaître Avalanche, quand on ne parle ni de la grande quantité de neige qui se décroche d'une pente ni d'ennuis qui peuvent vous tomber sur la tête, beaucoup répondraient par la négative.

Ajouter que ce sont des vêtements pour la neige et le ski n'éclairerait pas plus la lanterne de la majeure partie de la population, elle ne pourrait en acheter. Pourtant, l'enseigne, siège de toute l'activité française et européenne, est installée à La Bâthie... Sur toutes les pistes des stations vous pouvez croiser leurs tenues... Le mystère d'Avalanche se lève-t-il un peu plus ?

Une aventure franco-canadienne
Oui, les particuliers français et européens, ne portent pas ces habits, ils sont pour l'heure exclusivement destinés à équiper les professionnels des stations de sports d'hiver, les écoles et clubs de ski et les tour-opérateurs. Cela dit, il se pourrait bien, c'est en préparation, qu'un jour prochain tout un chacun puisse en acquérir, alors la rencontre d'une entreprise implantée localement, originale, inventive, de très haut de gamme et au développement en pleine ascension s'impose.
En France et ici à La Bâthie, depuis onze ans, la marque Avalanche est canadienne québécoise. Pays où elle existe depuis trente ans et où elle a été fondée par Francine Poulin. Son fils Jonas est venu l'installer et la développer en France. Dans sa petite échoppe, située dans le nouveau bâtiment de Soleil Noir, il raconte, avec toute la verve de son accent, le parcours de cette initiative. « Ma mère faisait beaucoup de ski et elle était couturière pour des marques pour enfants. Elle a décidé un jour de fabriquer sa propre tenue de ski », et tout s'est emballé.
« Les proches, les amis, tout le monde a voulu la sienne. Avec mon père ils se sont alors dit qu'ils pouvaient peut-être créer une affaire, développer un business avec les professionnels du ski, secteur pour lequel il n'y avait, à l'époque, pas beaucoup de fabricants. La première étape de lancement de la marque a été quand un ski club est venu leur demander de créer leur tenue spécifique. Ce ski club est d'ailleurs toujours client d'Avalanche. La deuxième fut quand l'école de ski de la station du mont Saint-Anne est devenue cliente. »
La maîtrise du froid
De père français, Jonas a été attiré par la France. « J'ai étudié à Montréal le business management, l'équivalent d'une école de commerce en France. Et comme il fallait que je fasse un stage, je suis venu l'effectuer à Méribel. Là, j'ai réalisé le potentiel français et qu'on avait un savoir-faire qu'on pouvait apporter et exploiter ici. Mon premier client a été le ski club de Méribel. » La mèche était allumée, elle n'avait plus qu'à flamber. « Il y a eu les 2 Alpes et ensuite l'ESF. C'est avec elle que tout est parti réellement. » Jonas développe son activité un temps tout seul et en mesure les limites.
« Je fais la rencontre de Christian qui, lui, avait travaillé pour les skis Lacroix et tous les deux, nous créons la société française d'Avalanche : Zone alpine Pro. » Le camp de base d'un rayonnement qui concerne aujourd'hui toute l'Europe.
« Au Canada, ma mère et Avalanche ont développé les vêtements pour les pros mais aussi pour les particuliers. Ici en France, nous ne travaillons actuellement qu'avec les pros. C'est un marché plus étroit, mais plus exigeant et où les grandes marques connues ne vont pas encore beaucoup, ne conviennent pas forcément. Notre savoir-faire, ce que nous maîtrisons le mieux, nous Canadiens, c'est le froid, se protéger du froid. Nous créons des vêtements dont la qualité permet aux professionnels de rester huit heures ou plus dehors et qui résistent dans le temps aux conditions difficiles de la montagne. Avec ce savoir, nous répondons le mieux possible aux attentes précises et spécifiques. »
La qualité sur toute la ligne
Du haut de gamme, de l'exigence dans les matériaux, la façon, le service avant et après-vente. L'équipe de ski d'Italie, de Grande-Bretagne, l'équipe paralympique française pour Sotchi, la Compagnie des Alpes, Crystal le plus gros tour-opérateur anglais, on ne compte plus les stations, les clubs, les écoles de ski qui ont fait le choix de s'équiper en Avalanche. « Nous fabriquons les vêtements de A à Z », explique Jonas. « On vient faire du sur-mesure. » Une unité au Canada, une usine à Hong-Kong, une à Hanoï, le tissu vient du Japon, le plus grand fabricant de tissu au monde, constate Jonas, « Nous aurions pu choisir la France pour nos usines, mais le savoir-faire du tissu n'est plus assez présent. » Quoi qu'il en soit, l'activité crée de l'emploi et du dynamisme local et européen. « Partout où nous développons l'activité, Espagne, Autriche, Allemagne, Suisse, etc., nous nous appuyons sur des gens du cru. Pour la dernière ligne de vêtements de l'ESF, nous prenons la laine chez Arpin à Séez. Nous prenons où c'est le meilleur ! » En tablant sur l'originalité, l'exigence de haut niveau de qualité, de suivi de la marque « sur la modernité et l'esthétique, le design » , Avalanche, entreprise et produits durables, tire brillamment son épingle du jeu et fait référence largement chez les pros. Et, cela s'annonce, bientôt pour les particuliers.
L. M.


Journal La Savoie
Réagissez sur Facebook

Vos réactions

Pour réagir à cet article :

  • introduisez votre nom d'utilisateur
  • rédigez votre commentaire
  • postez
Default page


Audaxis, l'esprit libre
Audaxis - L'esprit Libre

14, rue du Sec Arembault
59002 Lille Cedex
lasavoie.fr
Le site de La Savoie