Albertville

jeudi 29.01.2015, 14:00

Get Easy : une immense escroquerie démasquée

Ce sont des packs de géolocalisateurs  que Get Easy louait au profit de ses clients. Tous ceux qui les ont achetés ces derniers mois ne reverront certainement pas la couleur de leur argent. Ce sont des packs de géolocalisateurs que Get Easy louait au profit de ses clients. Tous ceux qui les ont achetés ces derniers mois ne reverront certainement pas la couleur de leur argent.

Nouvel eldorado ? Colossale escroquerie ? Dans notre édition du 18 décembre, nous nous interrogions sur Get Easy un nouveau concept financier promettant à ses adeptes 180 % de rendement sur un an.

Persuadé de la légalité du système comme de sa pérennité dans le temps, un des leaders locaux nous en avait fait avec conviction la promo. À peine un mois plus tard, la société mère s'est sabordée au profit d'une autre dont le profil tout aussi opaque repose sur du vent, sinon des mensonges. Et une fois de plus, il semblerait que les derniers arrivés soient les premiers floués. Récit de ce qui ressemble à un scandale.
à Albertville, les réunions de Get Easy se tenaient dans un troquet du centre. L'un des animateurs nous avait dépeinte la formule, assénant : «  Forcément, notre activité dérange les banques : le livret A rapporté 1 %, les gens ont vite compris qu'il vaut mieux le vider pour acheter nos produits. » Ses produits, il s'agissait de packs de géolocalisateurs : « Vous en achetez un pour 360 euros, contrat de base, décrivait-il. Vous louez un produit et la société se charge d'en faire de même avec les 5 autres.
Pendant un an, vous touchez 90 euros par mois. Au bout de quatre mois, le pack est rentabilisé, tout le reste c'est du bonus.» Soit, déduction faite de la location, 520 euros par an net. Le pack le plus élevé était lui commercialisé à 3 200 pour un gain promis de 6 200 euros. Et notre interlocuteur d'assurer : « On ne peut pas perdre d'argent, Get Easy a huit ans de contrats d'avance et compte développer d'autres produits porteurs dans l'avenir. » Sauf que...
Sauf que Get Easy, lancé en avril 2014 en France, n'aura pas tenu un an... Depuis plusieurs mois sur les réseaux sociaux, quelques participants s'alarmaient des comptes bloqués ou des rémunérations qui n'arrivaient pas. D'autres dénonçaient avec vigueur une escroquerie pyramidale. Et ils avaient très vraisemblablement raison : Get Easy vient de disparaître et avec elle le système de packs. Enterré. Sur le forum "Get Easy", les messages pleuvent pour dénoncer « une arnaque monumentale » et invitent les participants à porter plainte ou à se retourner contre les parrains ou les leaders.

« Des sommes hallucinantes
ont disparu des comptes »

Sur son site "explication détaillée de l'escroquerie", Philippe Bailache démonte méticuleusement le système avant de glisser la lettre de certains leaders charismatiques de Get Easy qui quittent le navire en tentant de rejeter la faute sur d'autres : « Get Easy n'a que très peu respecté ses engagements dans le contrat liant Get Easy et Tacho Easy en payant irrégulièrement les factures des Trackers. Des sommes hallucinantes ont disparu des comptes, sachant que seuls les dirigeants y avaient accès. Les dirigeants ont vraisemblablement menti aux membres et caché la situation.
Nous disposons d'éléments solides, qui tendent tous aujourd'hui à montrer que le concept Get Mania est une arnaque déguisée, et nous ne voulons en aucun cas, y associer notre nom
. »
« Get Mania, une autre monumentale arnaque ! »
Et oui, une arnaque pourrait en cacher une autre puisqu'une nouvelle société a été créée sur les cendres de Get Easy : GetMania.
Ses intentions sont très opaques, mais l'idée, ce serait vraisemblablement de vendre des actions. Comme pour Get Easy, Get Mania s'est auréolée de titres ronronnants destinés à endormir ses pigeons. Bernard, qui a « joué et perdu » en achetant un pack premium au mois de décembre, dénonce une « monumentale escroquerie » et invite les candidats à ce nouveau concept à ne surtout pas y mettre ne serait-ce qu'un doigt : « Par curiosité, je me suis renseigné, la société dont se réclame Get Mania au Luxembourg n'est absolument pas reconnue par les autorités financières ».
D'après un autre "parrain" local (lire ci-dessous), Get Easy aurait recruté 400 000 personnes en France. Sachant que la Savoie et plus particulièrement le bassin albertvillois et la Tarentaise ont été très actifs sur le sujet, il est possible que des centaines de personnes se soient faites trompées sur le secteur. Voire plus, ce qui sera difficile à quantifier, à moins que des plaintes soient déposées ou des actions collectives enclenchées.

JOHAN FABIN

Journal La Savoie
Eux y croient encore dur comme fer...

« Bonjour, suite a votre article diffamatoire et sans source concernant Get Easy, je vous informe d'un dépôt de plainte collectif contre votre rédaction. Cet article est un article mensonger portant préjudice à une activité légale et autorisée par la loi Macron du financement participatif . » Quelques semaines après avoir reçu ce courrier courroucé, nous avons contacté son auteur. Beaucoup moins virulent à l'oral qu'à l'écrit, il ne s'est pas démonté quand on l'a questionné sur la fin de Get Easy et les accusations d'escroquerie pyramidale qui planent sur la société... y compris provenant de ses membres : « Ceux qui ont eu des problèmes sont ceux qui n'ont pas fait les choses correctement. Je garantis que les gens qui ont acheté un pack seront remboursés jusqu'à échéance. » Il accorde toute sa confiance au nouveau système Get Mania et apporte une explication à ce changement : « Get Easy tablait pour sa première année d'existence sur 150 000 membres, il en a enregistré 400 000 et n'était naturellement pas assez costaud, il lui fallait renforcer sa structure ».
Soit. Mais admettons que ce soit vraiment une arnaque et que, comme de très nombreuses personnes le pensent, s'en soit fini d'une société comme de l'autre : « J'ai organisé les choses avec méthode et comme les personnes de mon équipe, j'ai bien gagné, se défend-t-il.
En attendant que l'horizon se dégage, j'ai arrêté les nouvelles inscriptions, mais j'ai une liste d'attente d'une dizaine de personnes. Dans la vie, il faut savoir être audacieux pour gagner. Par contre, affirmer que le risque zéro n'existe pas serait mentir. Tous ceux qui m'ont suivi l'ont fait en connaissance de cause ».
L'homme que nous avions rencontré au mois de décembre et qui nous avait vanté les mérites de Get Easy ne désarme pas. Selon lui, ces péripéties sont uniquement dues à la nécessité pour la société de se restructurer : « Ceux qui ont payé des packs seront rémunérés jusqu'au bout, il faut attendre et être patient ! »
J.  F.

Réagissez sur Facebook

Vos réactions

Pour réagir à cet article :

  • introduisez votre nom d'utilisateur
  • rédigez votre commentaire
  • postez
Default page


Audaxis, l'esprit libre
Audaxis - L'esprit Libre

14, rue du Sec Arembault
59002 Lille Cedex
lasavoie.fr
Le site de La Savoie