Albertville

jeudi 26.02.2015, 14:00

Conflans : un trésor historique difficile à préserver

Le Château Rouge, construit à la fin du XIVeme siècle pour André de Belletruche, est aujourd'hui un bâtiment laissé à l'abandon. Le Château Rouge, construit à la fin du XIVeme siècle pour André de Belletruche, est aujourd'hui un bâtiment laissé à l'abandon.

Une visite guidée de la cité de Conflans a eu lieu ce vendredi 20 février à 15 h. Ce fut l'occasion de revenir sur l'histoire riche et passionnante de cette cité médiévale, mais aussi de soulever les difficultés qu'elle traverse.


Conflans est au coeur même de l'histoire de notre ville, et c'est en cela qu'elle constitue un réel enjeu, puisque sa nécessité de préservation et de mise en valeur va de pair avec un contexte économique français difficile.
De nombreux bâtiments attendent ainsi d'être exploités, rénovés, mais comment faire avec les coupes budgétaires de l'État ? Un des moyens serait de développer le mécénat, qui sauve parfois les oeuvres de la ruine et de l'oubli. C'est ce qu'a d'ailleurs fait un mécène albertvillois avec un don de 15  000 euros pour restaurer les tableaux de l'église de Conflans, ceux-ci s'étant noircis au fil des siècles.
Le potentiel à Conflans est grand étant donné la qualité du site, mais le problème est financier. Le Centre International de Séjour, longeant le musée, est ainsi quasiment inexploité et est devenu un lieu fantôme, tout comme le Château Rouge et le Château Manuel de Locatel. Quel avenir pour ces bâtiments emplis d'histoire ? Sont-ils destinés à tomber en ruine et à disparaître ? Cela serait tragique car c'est notre propre patrimoine que nous laisserions devenir poussière.

L'histoire d'Albertville
En effet, Conflans a une place importante dans l'histoire d'Albertville. Durant le Moyen-âge, c'est une châtellenie de la Maison de Savoie, elle-même fidèle à l'Empire romain germanique, rival du Royaume de France. Elle tient son nom de son point de confluence entre l'Isère et l'Arly. Située en hauteur, la cité échappe ainsi aux inondations et se protège d'éventuels envahisseurs : la tour de guet "Sarrasine" témoigne d'ailleurs des perpétuels conflits qui existent au Moyen-Âge, puisqu'elle a pour dessein de guetter l'arrivée des pilleurs sarrasins.
Accueillant des marchés et foires rassemblant jusqu'à 1 500 personnes, Conflans est à l'époque médiévale un bourg profitant de sa position stratégique puisqu'il se situe sur la route commerciale Vienne-Milan.
En novembre 1792, en pleine Révolution française, la Savoie est annexée à la France sous le nom de département du Mont-Blanc : Conflans prend alors le nom de "Roc-libre". En 1815, les ducs de Savoie reprennent le contrôle du territoire et le Roi Charles-Albert de Sardaigne, duc de Savoie, ordonne en 1835 la fusion de Conflans et du bourg de l'Hôpital (situé sur la rive opposée de l'Arly, face à la cité médiévale) : Albertville voit le jour, d'après le nom du souverain. En 1860, après le rattachement définitif de la Savoie à la France, la ville devient une sous-préfecture.

M. C.

Journal La Savoie
Réagissez sur Facebook

Vos réactions

Pour réagir à cet article :

  • introduisez votre nom d'utilisateur
  • rédigez votre commentaire
  • postez
Default page


Audaxis, l'esprit libre
Audaxis - L'esprit Libre

14, rue du Sec Arembault
59002 Lille Cedex
lasavoie.fr
Le site de La Savoie