Albertville

jeudi 05.03.2015, 14:00

Alain Arvin-Bérod vit sa vie comme une balle au rebond

Curieux, passionné, sportif et phiolsophe, ce joyeux mélange a fait de cet homme un inspirateur ingénieux de la maison des jeux . Curieux, passionné, sportif et phiolsophe, ce joyeux mélange a fait de cet homme un inspirateur ingénieux de la maison des jeux .

Philosophe de formation, Alain Arvin-Bérod a tiré une philosophie sportive de son parcours riche et mouvementé. Toujours prêt au rebond, il ne nourrit aucune nostalgie et distille inlassablement ses connaissances et ses idées décalées auprès de ses élèves et des visiteurs de la maison des jeux à Albertville.

/> À 70 ans, rien n'arrête Alain Arvin-Bérod. L'historien et philosophe du sport vient encore de participer à la création de la dernière exposition de la maison des jeux olympique d'Albertville. Un lieu dont il est un des « inspirateurs » (comme il dit) habituel puisqu'il a aussi participé à la conception de l'exposition permanente. Il est en effet un des conseillers scientifique et artistique de la maison.

Le sport comme fil conducteur
Ce philosophe de formation est passionné de sport depuis très jeune. Cet adepte des sports collectifs (rugby, football, handball), a « vécu comme une autre famille » le sport au lycée quand il était interne. « Le sport était le fil conducteur plus que les études », reconnaît-il. De la pratique à l'écriture et la philosophie du sport, il n'y a qu'un pas qu'Alain Arvin-Bérod a franchi dans des circonstances douloureuses. Un de ses enfants était condamné et pendant les années de sa maladie, celui qui donne aujourd'hui des cours et philosophie et d'histoire du sport dans une des premières écoles 100 % sport de France à Lyon a ressenti le besoin d'écrire.
« J'ai eu le besoin de m'accroché à autre chose : cette recherche frénétique des jeux olympiques, c'est comme cela que j'ai rencontré ce personnage historique » qu'est Henry Didon, le père de la devise olympique. Il livre ainsi un ouvrage historique, baptisé Les enfants de l'Olympie qui lui vaudra de passer à Bouillon de culture aux côtés de Jean-François Deniau et Isabelle Autissier dans une émission consacrée au sport.
« La vie est voyage, il y a quelques escales qui sont réussies », lâche modestement ce gourmand de la vie et de ses surprises.

Les voyages forment la curiosité
Car s'il y a une chose que lui ont transmise ses parents, c'est la curiosité. Pourtant d'un grand-père savoyard, originaire de Praz-sur-Arly, le sexagénaire est né en Martinique et a beaucoup voyagé Outre-Atlantique au gré des contrats de son père musicien qui accompagna notamment Charles Trenet.
Pas étonnant qu'Alain Arvin-Bérod ait vécu sa vie comme un sportif. « Le sport permet de rebondir. Il faut penser le rebond et s'il faut changer de terrain et de technique pour rester dans une trajectoire espérante... », confie cet aventurier toujours philosophe.

Une culture de résistance
Il s'engage en politique et assume pendant plusieurs décennies des responsabilités au sein de la municipalité d'Échirolles où il a fondé le musée Géo-Charles. Il sera aussi conseiller général de Rhône-Alpes auprès d'Haroun Tazieff. C'est mai 1968 qui a forgé sa conscience politique à une époque où il n'était pas formé politiquement et n'appartenait à aucun parti. Une génération qu'il qualifie d'« enfants gâtés. On affichait nos rêves pour changer notre monde à défaut de changer le monde ». Mais « d'une génération comme la mienne, élevée dans la culture de la résistance », il lui en est resté cette envie, ce besoin « de faire non seulement du lien social, mais du bien social ».
Animé par tout ce qui met en appétit, à 70 ans, Alain Arvin-Bérod ne se sent pas concerné par la notion de retraite.
« Tant que je peux, je marche, on trouve le mouvement en marchant à chacun son rythme... », encore une métaphore sportive pour celui qui a désormais lâché les crampons mais pas le goût du challenge et de l'aventure.

VIRGINIE PASCASE

Journal La Savoie
Réagissez sur Facebook

Vos réactions

Pour réagir à cet article :

  • introduisez votre nom d'utilisateur
  • rédigez votre commentaire
  • postez
Default page


Audaxis, l'esprit libre
Audaxis - L'esprit Libre

14, rue du Sec Arembault
59002 Lille Cedex
lasavoie.fr
Le site de La Savoie