Fil Infos regionales

jeudi 12.01.2012, 14:00

Pommes et poires de Savoie : les arboriculteurs cultivent la qualité

Une bonne année pour les pommes et poires de Savoie,  dont une grande partie sont classées IGP. Une bonne année pour les pommes et poires de Savoie, dont une grande partie sont classées IGP.

La récolte des pommes et poires de Savoie s'est déroulée d'août à octobre en Pays de Savoie. Et cette année, à la faveur d'une météo finalement conciliante, celle-ci s'est effectuée avec deux ou trois semaines d'avance.

Une pluie assez présente au début de l'été puis un mois d'août plutôt sec et ensoleillé se sont combinés pour offrir un « cru » appréciable, avec des fruits à belle maturité, bien développés et goûteux.
Fruits que l'on trouve actuellement sur les étals.
De quoi renforcer la place des arboriculteurs savoyards et haut-savoyards dans le paysage agricole et économique de la région.
Il faut en effet se souvenir que les arboriculteurs des Pays de Savoie ont été les pionniers de la qualité de cette filière en France, en obtenant dès 1996 une IGP (Indication Géographique Protégée - signe de qualité Européen) pour leurs pommes et poires.
Et la recherche de la qualité est toujours d'actualité : les producteurs de Pommes et Poires de Savoie limitent ainsi le rendement des arbres pour privilégier la qualité. Les fruits sont cueillis à maturité (calibre minimum, taux de sucre et d'acidité optimal) et seuls les traitements indispensables et adaptés aux parasites et maladies sont pratiqués.
Les fruits sont exempts de résidus chimiques nocifs et ne subissent aucun traitement après leur récolte. Ils sont garantis sans conservateurs ni cire alimentaire. La plupart des étapes post-cueillette (préparation des plateaux et des commandes, stickage...) sont réalisées manuellement, pour une manipulation des fruits tout en douceur. Enfin un système de traçabilité permet de suivre toutes les étapes de la production.
On peut donc parler d'arboriculture raisonnée, qui privilégie des pratiques respectueuses de la nature, pour des fruits sains et un environnement préservé.
Dès leur deuxième ou troisième année, les vergers sont enherbés pour améliorer la qualité nutritive des sols, préserver les nappes phréatiques et lutter efficacement contre l'érosion.
La fertilisation est limitée au maximum. Lorsqu'elle s'avère vraiment nécessaire, la fumure organique est privilégiée et la fumure minérale n'est utilisée que dans les strictes limites d'un rigoureux cahier des charges.
Des méthodes de lutte naturelle sont employées contre les parasites : introduction d'insectes prédateurs comme les acariens ou les punaises pour limiter les araignées rouges qui abîment le feuillage ; pose de bandelettes imprégnées de phéromones pour désorienter les papillons, responsables du ver de la pomme (carpocapse) et limiter leur reproduction.
370 hectares de culture des Pommes et Poires IGP Savoie sont répartis sur les deux Savoie : 270 hectares de Pommes de Savoie et 100 hectares de Poires de Savoie.
Au total, 20 % de la production sont partagés entre la vente directe par les producteurs et la vente sur les marchés locaux et 80 % de la production de Pommes et Poires de Savoie sont distribués en GMS (grande et moyenne surface).

CB

Journal La Savoie
Réagissez sur Facebook

Vos réactions

Pour réagir à cet article :

  • introduisez votre nom d'utilisateur
  • rédigez votre commentaire
  • postez
Default page


Audaxis, l'esprit libre
Audaxis - L'esprit Libre

14, rue du Sec Arembault
59002 Lille Cedex
lasavoie.fr
Le site de La Savoie