Savoie

|Bourg-Saint-Maurice|

jeudi 04.09.2014, 14:00

Laurent Dumont : « Nous voulons rénover le patrimoine local ! »

Laurent Dumont le dit clairement, lui et ses collègues chefs d'entreprise ne sont pas une association, ils ne demandent pas de financement, juste l'autorisation de faire des travaux gracieusement. Laurent Dumont le dit clairement, lui et ses collègues chefs d'entreprise ne sont pas une association, ils ne demandent pas de financement, juste l'autorisation de faire des travaux gracieusement.

« Nous sommes un petit groupe d'entrepreneurs : maçonnerie, peinture, menuiserie, électricité, espaces verts, avec pour chacun une vingtaine d'années d'expérience.

Nous aimerions à titre gracieux, mettre notre savoir-faire, nos compétences, notre matériel au service de notre patrimoine.
Nous savons que nous traversons des temps difficiles et que le budget de notre commune n'est pas suffisant pour contenter tout le monde. Aujourd'hui, c'est à chacun d'entre nous de participer activement à la préservation du patrimoine communal »
. Telle est une partie du contenu d'une lettre adressée en date du 20 août 2014 au maire de Bourg-Saint-Maurice et à ses conseillers municipaux par une petite dizaine de chefs d'entreprise de la commune sous la houlette de Laurent Dumont. Une demande particulièrement inédite dans le domaine du mécénat d'entreprise, dont les finalités laissent entrevoir une prise de conscience réelle de certains habitants concernant la préservation et la mise en valeur du patrimoine local. « Nous ne sommes pas une association, nous ne demandons aucun financement, nous espérons simplement, avoir votre autorisation pour engager des travaux dans les chapelles que vous voudrez bien nous indiquer ». Du jamais vu, en effet, sur la commune et ses alentours. Cette initiative pour le moins hautement civique et citoyenne, n'est pas étonnante lorsque l'on connaît la personnalité de Laurent Dumont, l'un des protagonistes méritant de cette action.
Natif de Paris, Laurent Dumont, arrive à Bourg-Saint-Maurice à l'âge de 11 ans, à la suite d'une mutation de son père René Dumont, une figure bien connue et appréciée de la commune. Laurent Dumont qui ne souhaite pas poursuivre des études trouve très vite sa vocation, en qualité de poseur de sol. C'est à 16 ans qu'il commence à travailler dans un secteur professionnel au sein duquel il excellera par la suite. « C'est un travail il faut le reconnaître. Très contraignant, mais vraiment passionnant, qui exige un vrai professionnalisme. La décoration par exemple ou bien encore le contact clientèle  ». Dix ans plus tard, Laurent crée sa première entreprise, "Magic sol ", puis en 1999, "Internationales moquettes ", avec des chantiers importants à la clé. « Nous avons réalisé le tapis d'entrée du Carlton à Cannes, et le Koh-I-Nor, un hôtel 5 étoiles à Val Thorens » . Une petite entreprise rayonnante, qui comprend aujourd'hui six salariés et qui exporte son savoir-faire et ses compétences à travers toute la France. Autre particularité de Laurent Dumont, sa fibre gaulliste. « Je suis issu d'une famille de résistant de la première heure, grâce à mon grand-père notamment, prénommé lui aussi René Dumont ». Fierté oblige ! Laurent grandit et continue de croire aux valeurs civiques. « Nous avons tous des devoirs de citoyens », qui peuvent d'ailleurs expliquer cette heureuse et rare initiative. « Cela ne coûte rien, ou si peu, de mettre son temps et ses connaissances professionnelles au service de la collectivité, surtout pour préserver un patrimoine unique qui constitue nos racines ». Parmi les premiers travaux que Laurent Dumont souhaiterait réaliser, la rénovation de la fameuse "Tour du Rochefort ". Un véritable vestige historique tombé en décrépitude au fil des années et des siècles et qui représente aujourd'hui un danger, puisqu'elle menace de s'effondrer. « Une plaie dans la ville. Construite sur un promontoire, près de la voie romaine, elle était entourée de fossés, de tours et d'un donjon crénelés. Entre 1579 et 1590 de désastreuses inondations boueuses ont recouvert cette demeure seigneuriale ». Il n'empêche que cette tour, fait encore « partie intégrante du patrimoine » , malgré son état de délabrement.
« L'idée est que chaque personne qui se sent concernée par la réhabilitation du patrimoine local apporte sa modeste contribution , rajoute Laurent Dumont. Aujourd'hui c'est le moment de s'investir ». En espérant que l'actuelle municipalité donnera un écho favorable à ces mécènes pas vraiment comme les autres, mais tous animés des meilleures intentions !

J.-L. F.

Journal La Savoie
Réagissez sur Facebook

Vos réactions

Pour réagir à cet article :

  • introduisez votre nom d'utilisateur
  • rédigez votre commentaire
  • postez
Default page


Audaxis, l'esprit libre
Audaxis - L'esprit Libre

14, rue du Sec Arembault
59002 Lille Cedex
lasavoie.fr
Le site de La Savoie