Savoie

|Moûtiers|

jeudi 20.11.2014, 14:00

Ils se mouillent contre le nucléaire !

Les manifestants ont occupé le rond-point de l'Europe durant quelques heures. Les manifestants ont occupé le rond-point de l'Europe durant quelques heures.

Dans le cadre d'une action nationale de mobilisation antinucléaire, les membres de l'association ''Vivre en Tarentaise'', parmi lesquels le ''collectif EPR Mont-Blanc'', se sont regroupés au rond-point de l'Europe ce samedi 15 novembre.


10 heures. Sous une pluie battante, les premiers manifestants, de tous âges, se réunissent, échangeant quelques mots tout en érigeant des panneaux et dressant des banderoles. Un gendarme observe tranquillement la scène tandis que des automobilistes jettent des regards curieux au groupe réuni. ''Nucléaire non merci'', ''Barrons la route à l'uranium'' sont quelques-unes des inscriptions que l'on peut lire ici ou là sur fond jaune fluo. Cette manifestation fait écho à l'opération nationale du jour ''Occupe ton rond-point'' qui a « pour but de rappeler aux élus et aux citoyens que la sortie du nucléaire et la fermeture des vieilles centrales nucléaires (Fessenheim) est une priorité absolue pour envisager une réelle transition énergétique  » (source : site interne www.vivrentarentaise.fr).

Stocker des déchets
durant 100 000 années...

Alain Machet, président de l'association de protection de la nature ''Vivre en Tarentaise'' et ancien professeur de physique, développe : « Cette action a pour objectif de dire non au nucléaire, de sensibiliser la population à la nécessité d'en sortir.
Connaissant la durée de vie des déchets radioactifs d'uranium et de plutonium, nous sommes très inquiets quant à la longueur de la période sur laquelle il faut envisager leur stockage (100 000 ans !). Il faut savoir que 24 000 ans sont nécessaires pour qu'un kilogramme de plutonium 239 soit réduit à 500 grammes et à nouveau 24 000 ans pour qu'il n'en reste que 250 grammes ! Et 10 tonnes de cet élément très radioactif sont produites chaque année rien qu'en France... Ces déchets représentent des risques énormes en terme de pollution, d'accidents, et de terrorisme (...). Nous préconisons une sortie progressive du nucléaire, mais il faut s'y mettre en définissant des objectifs ambitieux ! Et il faut, pour cela, modifier nos façons de vivre et de nous déplacer, consommer moins d'énergie, développer les énergies renouvelables, utiliser les transports publics ou le vélo. Ces nouvelles orientations devraient en plus permettre de créer des emplois notamment dans le domaine des énergies renouvelables »
. Chacun est évidemment libre de ses opinions sur ces questions, mais il ne fait nul doute qu'elles méritent réflexions...
BÉATRICE MEYNIER

Informations : www.vivrentarentaise.fr

Journal La Savoie
Réagissez sur Facebook

Vos réactions

Pour réagir à cet article :

  • introduisez votre nom d'utilisateur
  • rédigez votre commentaire
  • postez
Default page


Audaxis, l'esprit libre
Audaxis - L'esprit Libre

14, rue du Sec Arembault
59002 Lille Cedex
lasavoie.fr
Le site de La Savoie